Un homme se poignarde au commissariat d'Épinal : pas de "caractère terroriste"

·1 min de lecture

Un homme s'est poignardé ce mardi 4 mai dans le sas du commissariat de police d'Épinal. À ce stade, le procureur assure que l'acte ne présente "aucun caractère de nature terroriste".

De quoi raviver les inquiétudes des policiers, quelques jours seulement après l'attaque au commissariat de Rambouillet. Un individu s'est donné deux coups de couteau ce 4 mai au matin dans le sas du commissariat d'Épinal (Vosges). Le procureur d'Épinal Nicolas Heitz assure dans un communiqué qu'"à ce stade" l'acte ne présente "aucun caractère de nature terroriste".L'homme, âgé de 31 ans et habitant à Épinal s'est présenté au commissariat un peu avant huit heures, selon le communiqué du procureur, déclarant être témoin d'un meurtre et souhaiter en témoigner. Les policiers l'ont laissé pénétrer dans le sas de sécurité, sans lui ouvrir la deuxième porte qui donne accès au commissariat. La situation a dégénéré une fois l'individu dans ce sas. "Le capitaine de police présent lui demandait des précisions à travers la vitre et l'interrogeait sur ce qu'il avait dans sa veste présentant une bosse" détaille Nicolas Heitz, "il se voyait enfermé dans le sas. L'individu semblait alors perdre ses moyens et sortait un couteau, de couleur rose avec une lame de 20 cm", avant de se l'enfoncer "à deux mains dans l'abdomen, violemment à deux reprises". Les policiers ont alors "braqué" l'individu avant de retirer le couteau. L'homme a ensuite été "immédiatement transporté au centre hospitalier d'Épinal",...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?