Un homme placé en garde à vue pour un doigt d'honneur en direction d'Emmanuel Macron

Les poursuites ont toutefois été arrêtées en raison d'une irrégularité de procédure.

Ce mardi, en marge de la cérémonie d'hommage national en l'honneur des deux soldats tombés la semaine passée au Burkina Faso, un homme a été interpellé à l’angle de la rue de l’Université et de l’avenue Galliéni après avoir adressé un doigt d'honneur au passage du cortège présidentiel.

Comme le rapporte LCI, l'individu, dont l'identité n'a pas été dévoilée, se serait présenté comme l'un des organisateurs des manifestations des gilets jaunes à Paris et a été placé en garde à vue. En revanche, le dossier a été classé sans suite par le parquet de Paris et l'homme a été remis en liberté en raison d'une irrégularité de procédure.

Jusqu'à 45.000 euros d'amende 

Pour rappel, dans le droit français, l'offense au chef de l'État est punie par les articles 23, 26, 36 et 37 de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881. Les contrevenants s'exposent à une amende pouvant aller jusqu'à 45.000 euros (...) 

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :