À 23 ans, il peut changer la taille de ses pupilles sur commande... et c’est du jamais-vu

·2 min de lecture
Le jeune homme identifié peut dilater ses pupilles jusqu'à 2,4 millimètres de diamètre

Les scientifiques ont observé un phénomène rare. Un jeune homme de 23 ans arrive à agrandir et rétrécir la taille de ses pupilles comme il le souhaite.

C’est du jamais-vu. Un jeune Allemand de 23 ans parvient à dilater ses pupilles sur demande. En les rétrécissant, il est même capable de voir des objets de très près, alors que le commun des mortels les voit flous. Ce cas clinique unique a été détaillé dans la revue International Journal of Psychophysiology.

Normalement, la dilatation des pupilles est automatique. Deux minuscules muscles agissent au niveau de l’œil et permettent, en se contractant, de doser la quantité de lumière qui entre dans cet organe. Les pupilles vont, par exemple, se dilater dans un endroit sombre et, au contraire, se resserrer dans un environnement clair. D’autres facteurs comme l’excitation ou la prise de drogue peuvent agir sur la dilatation des pupilles.

Vidéo. Santé : attention à la lumière bleue

Mais ce qui est considéré comme un réflexe pourrait être contrôlé, comme le révèle le cas de ce jeune homme. À 15 ans, "j'ai montré à un ami que je pouvais faire 'trembler' mes globes oculaires, et il a remarqué que mes pupilles étaient devenues plus petites", explique-t-il. Au départ, le jeune homme devait se concentrer sur un objet pour changer la taille de ses pupilles, et petit à petit, il a appris à contrôler ses muscles sans se focaliser sur un point précis. Une capacité qui fait de lui un cas à part.

"On pensait que c'était impossible"

Pour vérifier ses dires, les chercheurs ont fait passer une série de tests au jeune Allemand. Les examens ont confirmé qu’il était capable de dilater ses pupilles jusqu'à 2,4 millimètres de diamètre, et de les réduire jusqu'à 0,88 millimètre de diamètre.

Des personnes capables de diminuer la taille de leur pupille avaient déjà été identifiées, mais ils utilisaient des méthodes indirectes. "Le fait de penser au soleil peut resserrer les pupilles et penser à une pièce sombre ou calculer mentalement quelque chose peut les dilater", précise Christoph Strauch, auteur de l'étude de cas et professeur adjoint de psychologie aux Pays-Bas. Ici, le fait qu'il puisse contrôler directement les muscles des pupilles "est étonnant, car on pensait que c'était impossible", ajoute le chercheur.

Contrôler ses pupilles offre un petit avantage au jeune homme, qui peut voir les objets deux fois plus près de son visage. Les scientifiques cherchent d’autres personnes qui pourraient avoir cette capacité pour déterminer s’il existe une méthode d’apprentissage.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles