Un homme noir non armé tué par un policier, indignation aux États-Unis

·1 min de lecture

Un homme noir a été tué par un policier blanc à Columbus, dans l'Ohio, le deuxième en quelques semaines dans cette ville du nord des États-Unis, provoquant l'indignation dans un pays traversé depuis le printemps par un mouvement historique contre les violences policières. Andre Maurice Hill, 47 ans, se trouvait dans le garage d'une maison dans la nuit de lundi à mardi quand il a été touché de plusieurs balles par le policier. Les forces de l'ordre avaient été appelées sur place pour un incident sans gravité.

Les images de la caméra-piéton de l'agent montrent Andre Hill s'avancer vers le policier en tenant un téléphone portable dans la main gauche, son autre main restant invisible. Quelques secondes plus tard, l'agent fait feu et Hill s'écroule. Aucun son ne vient expliquer les circonstances des tirs. Adam Coy et son collègue, attendront plusieurs minutes avant de s'approcher de la victime, alors encore vivante et qui décèdera plus tard.

"Action immédiate"

Le chef de la police de la ville, Thomas Quinlan a annoncé jeudi que des poursuites pour mauvaise conduite grave allaient être lancées en interne contre le policier auteur des coups de feu, Adam Coy, en vue de son limogeage. L'agent, qui est suspendu depuis les faits, doit être entendu lundi par le directeur de la sécurité publique de la ville, Ned Pettus, qui statuera sur son sort. "Nous avons un agent qui a violé son serment de respecter les règles et les politiques de la police de Columbus", a expliqué Thomas Quinlan dans...


Lire la suite sur Europe1