Un homme meurt après un accident du travail à l'Assemblée, les députés lui rendent hommage

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
L'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 28 juin 2022 à Paris PHOTO D'ILLUSTRATION - Christophe ARCHAMBAULT © 2019 AFP
L'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 28 juin 2022 à Paris PHOTO D'ILLUSTRATION - Christophe ARCHAMBAULT © 2019 AFP

L'Assemblée nationale a observé ce mercredi une minute de silence après la mort d'un homme employé par une entreprise de sous-traitance dans un parking de l'institution, souhaitant attirer l'attention sur les accidents du travail qui touchent des centaines de milliers de personnes chaque année en France.

"Quand une femme ou un homme meurt au travail, ça n'est pas quelque chose d'acceptable", a lancé l'insoumis Alexis Corbière à l'ouverture de la séance.

Des centaines de personnes meurent au travail chaque année

Cet homme travaillait pour une entreprise de nettoyage et son engin s'est "retourné sur lui dans un des parkings de l'Assemblée" samedi, a déclaré l'élu de Seine-Saint-Denis. Il est décédé ce mardi.

Alexis Corbière a eu "une pensée pour l'homme, sa famille, ses collègues" et "pour tous ceux qui travaillent ici". Des centaines de personnes "meurent au travail" chaque année, a-t-il rappelé.

Quelque 540.000 personnes ont été victimes d'accidents du travail en 2020, dont 550 mortels, hors accidents de la route, selon le ministère du Travail. Ce chiffre ne baisse plus depuis 2010.

Après le moment de recueillement à l'initiative d'Alexis Corbière, Eric Woerth (LREM), un des trois questeurs de l'Assemblée, chargé de la gestion de l'institution, a indiqué qu'une enquête de police était en cours et que les dirigeants de l'entreprise avaient été rencontrés. La famille de la victime, au Mali, est difficile à joindre, a-t-il précisé.

Le ministre délégué aux Comptes publics Gabriel Attal, présent pour défendre un texte budgétaire, a rendu "hommage" à cet homme et exprimé "la solidarité" du gouvernement. Dans l'attente des conclusions de l'enquête, les engins du type de celui utilisé ont été interdits sur les rampes des parkings de l'Assemblée.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles