Un homme décède après avoir avalé une limace infectée par un parasite

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Après être tombé dans le coma et plusieurs paralysies, un Australien est mort, au début de l'automne, des conséquences d'une infection par un parasite présent dans une limace qu'il avait avalée.

Nous sommes en 2010. Sam Ballard, un Australien de 19 ans, fait la fête avec des amis dans un jardin, et se saisit d’une limace gluante. Est-il capable de l’avaler ? Bien sûr, Sam le boute-en-train est près à relever tous les paris.

Deux à trois semaines plus tard, Sam Ballard se met brutalement à souffrir d’un violent mal de crâne. Sa nuque est raide, sa vue se dédouble… Alors qu’il est hospitalisé, il tombe brutalement dans le coma, dans lequel il restera environ un an et demi.

Le diagnostic est très rapidement posé : Sam Ballard a contracté une angiostrongylose. La limace qu’il a avalé était porteuse des larves d’un ver parasite, l’Angiostrongylus cantonensis, habituellement présente chez les rats. Chez le rongeur, les larves ingérées migrent dans les méninges pour poursuivre leur développement (voir plus bas). Chez l’homme, cette migration a également lieu, mais les larves ne se trouvent pas dans les conditions optimales pour survivre, et migrer vers les artères.

Une évolution généralement favorable...

L’infection humaine engendre fréquemment une méningite encéphalite (inflammation des méninges et du cerveau) que l'on sait généralement traiter. Toutefois, dans certains cas, l’inflammation se poursuit, et engendre des complications graves.

Dans le cas de Sam Ballard, les structures nerveuses touchées ont engendré une paralysie permanente des membres, et de paralysies partielles du système respiratoire. Huit années durant, l’homme resta paraplégique.

Sorti en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi