Un homme avoue le meurtre de sa compagne 33 ans après : ce qui a fini par le faire craquer...

Il aura fallu plus de trois décennies pour que la vérité éclate. Le journaliste spécialisé de la rubrique police-justice, Ronan Folgoas, a été dépêché par Le Parisien-Aujourd'hui en France à La Chapelle-Souëf dans l'Orne pour en savoir plus sur ce qui vient d'être déclaré, non plus comme une disparition, mais un féminicide, celui de Marlaine Marquis, alors âgée de 22 ou 23 ans. Les fouilles ont démarré ce 28 juin 2022, maintenant que l'auteur a avoué avoir tué sa compagne, mère de leurs deux enfants.

Pascal, ex-bûcheron et élagueur désormais à la retraite, a reconnu, trente-trois ans après les faits, avoir mis fin aux jours de son ex-compagne en 1989. "Il aurait dissimulé son corps dans une marnière, l'une de ces nombreuses cavités de plusieurs mètres de profondeur qui pullulent dans la campagne normande", précise le quotidien.

A l'origine, l'absence de Marlaine, brutalement partie sans ses deux enfants de 6 mois et 3 ans, avait été considérée comme une disparition et aucun signalement n'avait été fait. La famille de la victime n'avait pas été alertée puisque son compagnon n'avait pas de contact avec elle. La thèse du changement radical de vie paraissait plausible. Les enfants du couple ont été "placés auprès d'un membre de la famille paternelle et grandissent sans aucune photo et avec très peu de souvenirs de leur maman disparue. Marlaine est même déchue de ses droits parentaux à la suite...

Lire la suite


À lire aussi

Mylène Farmer célibataire : c'est fini avec Benoît Di Sabatino, après 20 ans d'amour
Florent Pagny - Sa fille Aël se retrouve célibataire : c'est fini avec Ariel, après 6 ans d'amour
Fin de Plus belle la vie après 17 ans : à quoi ressemblaient les acteurs au début de la série ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles