Homme au couteau dans le Val-d’Oise : deux agents de la sûreté mis en examen

·1 min de lecture
Les deux agents de la Suge, la brigade de la sûreté ferroviaire de la SNCF, ont fait usage de leurs armes pour abattre un homme de nationalité haïtienne de 36 ans qui avait menacé avec son couteau des voyageurs dans la gare d'Ermont-Eaubonne (photo d'illustration).
Les deux agents de la Suge, la brigade de la sûreté ferroviaire de la SNCF, ont fait usage de leurs armes pour abattre un homme de nationalité haïtienne de 36 ans qui avait menacé avec son couteau des voyageurs dans la gare d'Ermont-Eaubonne (photo d'illustration).

L?enquête sur la mort de l?homme menaçant dans le Val-d?Oise se poursuit. Deux agents de la sûreté ferroviaire ont été mis en examen, ce vendredi 2 juillet, a appris l?Agence France-Presse auprès du parquet de Pontoise. Ces deux agents de la Suge, la brigade de la Sûreté ferroviaire de la SNCF, ont tué cet individu armé d?un couteau mercredi, près de la gare d?Ermont-Eaubonne (Val-d?Oise). Âgés de 27 et 33 ans, ils ont été laissés en liberté sous contrôle judiciaire, a ajouté le parquet, indiquant qu'une juge d'instruction était désormais chargée de piloter l'enquête sur les conditions de cette intervention.

Les deux agents de la Suge, la brigade de la sûreté ferroviaire de la SNCF, ont fait usage de leurs armes pour abattre un homme de nationalité haïtienne de 36 ans. Ce dernier avait menacé avec son couteau des voyageurs dans la gare avant de s?en prendre à un groupe d?enfants dans une rue à proximité, sans toutefois faire de blessé. Cinq agents avaient été immédiatement placés en garde en vue après les faits survenus mercredi après-midi dans les locaux de la police judiciaire de Cergy, pour les besoins de l?enquête. Le lendemain, trois d?entre eux étaient ressortis libres. Les deux autres étaient présentés vendredi soir à un juge d?instruction à la demande du parquet, qui estime que la question de savoir si l?intervention était « légitime » se pose.

Un homme décrit comme « marginal »

Mercredi vers 15 h 45, l?individu a d?abord brandi une arme blanche enver [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles