Homme abattu par un policier à Grenoble : le père de la victime veut porter plainte

© RAPHAEL BLOCH/SIPA

« Je demande justice, mais mon gamin, lui, est parti. Il ne reviendra plus jamais. » Ce père de famille est bouleversé par la mort de son fils, Deniz K, et veut porter plainte. Jeudi 7 juillet, un homme de 24 ans, connu de la justice, a été abattu par un policier à Grenoble.  Portant un gilet pare-balles, il était en train de rouler sur un scooter avec un passager muni d’une Kalachnikov. Le fonctionnaire de police a indiqué que ce dernier a pointé son arme contre lui.

Récapitulatif des faits

C’est peu après 18 heures jeudi, que des agents de la brigade anticriminalité (BAC) ont été alertés de la présence de deux individus roulant à scooter, dont l’un d’eux serait armé d’une arme longue. Tentant d’intercepter le deux-roues, l’un des policiers assure que le passager a pointé son fusil de type kalachnikov vers lui. Comme le rappelle Le Parisien , le procureur adjoint de Grenoble Boris Duffau a indiqué que le policier a fait usage de son arme « en direction des deux utilisateurs du scooter ». Deniz K. a alors été mortellement touché et n’a pas pu être ranimé par les secours. Le passager est lui toujours en fuite et a laissé sur place l’arme à feu, qui s’est avérée être chargée.

Le fonctionnaire auteur des coups de feu a été placé en garde à vue et entendu par l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN), avant d’être relâché quelques heures plus tard sans poursuites. Deux enquêtes ont été ouvertes par le parquet de Grenoble. Une première a été ouverte pour « tentative d...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles