Un homme de 79 ans se coince une corde à sauter dans la vessie

Le patient se plaignait de douleurs lorsqu'il urinait (Getty Images) (Getty Images)

Au Japon, un homme s'est introduit une corde à sauter de près de 230 centimètres dans l'urètre. Une intervention chirurgicale a été nécessaire.

À 79 ans, ce Japonais ressentait une gêne et une sensation de brûlure au moment d'uriner. Lorsque les médecins ont examiné sa vessie à l'aide d'un scanner à ultrasons, ils ont identifié la présence d'un "gros objet accompagné d'ombres acoustiques" à l'intérieur de la vessie. Grâce à des analyses médicales, les médecins ont constaté qu'il s'agissait d'une corde à sauter présente dans sa vessie. Précisément, cet objet mesurait 228 centimètres et était coincé dans sa vessie, rapporte le Daily Mail.

Les médecins ont tenté de l'extraire comme elle était entrée mais ils n'y sont pas parvenus. Ils ont alors été contraints d'intervenir avec un acte chirurgicale basé sur un modèle informatique en 3D. L'équipe ne parvenait pas à trouver le bout de la corde parce que la vessie était entièrement remplie par ce corps étranger. "L'extraction transurétrale était difficile compte tenu de la longueur de la corde et de son enchevêtrement dans la vessie. La coupe ou le démêlage intravésical était également supposé impossible, compte tenu de la capacité de la vessie", rapportent les médecins dans la revue Urology Case Reports.

Un cas "extrême"

"Ce cas est caractérisé par la longueur du corps étranger complètement inséré dans la vessie, où l'utilité du scanner de reconstruction 3D dans la planification chirurgicale a été mise en évidence", détaillent les médecins. Un expert britannique a déclaré qu'il s'agissait de l'un des cas les plus "extrêmes" d'insertion d'un objet dans le corps via le pénis dont il a entendu parler au cours de sa carrière.

Pour ôter la corde, les médecins ont réalisé une petite incision sur l'abdomen du patient puis ont retiré la corde logée dans sa vessie. En intervenant de cette manière, ils ont limité le risque d'endommager l'urètre ou la vessie. Le patient ne présente pas de séquelle suite à cette intervention.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Attention, la couleur de vos urines peut être le signe d’une maladie"