Hommages à Jaurès: le député LFI Alexis Corbière tacle le RN et Emmanuel Macron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À l'occasion du 108e anniversaire de l'assassinat de Jean Jaurès, une centaine de personnes, dont des Insoumis, se sont réunies au Café du croissant, rue Montmartre à Paris, où il a été assassiné par Raoul Villain le 31 juillet 1914.

Plusieurs hommages ont été rendus ce dimanche à Jean Jaurès, à l'occasion du 108e anniversaire de son assassinat, le député LFI Alexis Corbière taclant les "nationalistes" du RN et Emmanuel Macron pour des propos de 2020 sur Charles Maurras.

"Nous sommes les héritiers de son combat: nous disons non au racisme, non à l'antisémitisme", a affirmé Alexis Corbière devant une centaine de personnes réunies au Café du croissant, rue Montmartre à Paris, où Jean Jaurès a été assassiné par Raoul Villain le 31 juillet 1914.

"N'oubliez jamais camarades qu'à l'occasion de son procès cinq ans plus tard, Raoul Villain sera acquitté et que la veuve de Jean Jaurès sera condamnée à ses dépens, devant prendre en charge les frais du procès", a-t-il rappelé, aux côtés de la présidente des députés LFI Mathilde Panot et d'autres élus insoumis qui arboraient une écharpe tricolore.

"Ce que représentait Maurras ne doit plus exister"

Dans son intervention, il a évoqué Charles Maurras, théoricien du "nationalisme intégral" et condamné après la Seconde guerre mondiale pour son soutien au régime de Vichy. Il l'a qualifié d'"insulteur de Jaurès qui a sans doute armé la main de celui qui l'a assassiné", et s'est dit "étonné" des propos tenus par "l'actuel président de la République" dans une interview accordée à L'Express en décembre 2020.

"Je cite Emmanuel Macron: 'Nous sommes devenus une société victimaire et émotionnelle (...). Certes je combats l'antisémitisme et le racisme de Maurras, mais je trouve absurde de dire qu'il ne doit plus exister'", a lu Alexis Corbière.

"Pour notre part", a-t-il poursuivi, "nous sommes dans le camp de ceux qui pensent que ce que représentait Maurras ne doit plus exister et que si un président de la République doit prendre la parole, c'est pour rappeler le rôle de Jaurès, mais pas pour dire qu'il ne faut pas oublier Charles Maurras", a-t-il déclaré sous les acclamations.

"Nous voyons bien monter les nationalismes"

Il y a deux semaines, Mathilde Panot avait suscité la polémique en reprochant à Emmanuel Macron dans un tweet d'avoir "rendu honneur à Pétain" en 2018.

Dans son discours, Alexis Corbière s'en est également pris à l'extrême droite: "Nous voyons bien monter les nationalismes, les nouveaux Charles Maurras".

"On retrouve les mêmes figures", a-t-il assuré, comparant "un taisez-vous Jaurès" lancé par "un député nationaliste" à l'époque au "silence pour la France" lancé "il y a quelques jours par un député du RN à l'Assemblée nationale" contre les députés LFI.

La mémoire de Jean Jaurès a été saluée sur Twitter par plusieurs politiques, dont le chef du PS Olivier Faure ou le ministre des Transport Clément Beaune, issu de l'aile gauche de la majorité présidentielle.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Mohammed Ben Salmane à l'Élysée: pour Alexis Corbière, Emmanuel Macron "serre la main à un homme qui a les mains tâchées de sang"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles