Hommage à Elizabeth II : une délégation chinoise interdite d’accès à Westminster Hall

Deux incidents, sans gravité heureusement, sont survenus pendant l’exposition du cercueil de la Reine à Westminster Hall : un homme a tenté de s’approcher du catafalque avant d’être intercepté par la police et un garde, épuisé ou terrassé par l’émotion, s’est évanoui. Il en est un troisième qui s’est produit dans les coulisses diplomatiques, loin des yeux du public, mais dont les conséquences pourraient s’avérer bien plus importantes, rapporte Politico : une délégation officielle chinoise, représentant le président Xi Jinping, désireuse de rendre hommage à la Reine défunte, n’a pas reçu l’autorisation de pénétrer dans Westminster Hall. C’est le président de la Chambre des Communes, Lindsay Hoyle, qui est à l’origine de cette décision très mal perçue par les autorités chinoises. À lire aussi Les recalés des funérailles de la reine Elizabeth II Pour justifier ce refus, Lindsay Hoyle s’appuie sur une décision antérieure des présidents de la Chambre des Communes et des Lords inte