Hommage aux victimes de la déportation : la force du témoignage pour dire "le danger"

Sandrine Etoa-Andegue, franceinfo
Hommage aux victimes de la déportation : la force du témoignage pour dire "le danger"

A l'occasion de la journée du souvenir des victimes de la déportation, célébrée partout en France, Yvette Lévy, 91 ans, et Eveline Szpirglas, 89 ans, témoignent dimanche 30 avril sur franceinfo de la nécessité d'entretenir le travail de mémoire collective. Ces rescapées des camps de la mort livrent aussi leur inquiétude à une semaine du second tour de la présidentielle, qui voit s'opposer Marine Le Pen, candidate du Front national à Emmanuel Macron, fondateur du mouvement En Marche !.

La nuit de l'arrestation et l'enfer

Comme le confirment les photos en noir et blanc qu'elles font défiler, Yvette Lévy et Eveline Szpirglas font partie des dernières rescapées des camps de la mort, encore en vie. Elles citent les prénoms de leurs amies disparues, puis se remémorent, avec émotion et précision, leur arrestation, en région parisienne, dans la nuit du 21 au 22 juillet 1944. Yvette, scoute et résistante de 18 ans et Eveline, orpheline de 16 ans, sont transférées à Drancy (Seine-Saint-Denis). Dix jours plus tard, dans des wagons à bestiaux, elles sont envoyées vers l'enfer du camp d'Auschwitz-Birkenau. À deux voix, elles se souviennent de "l'odeur nauséabonde" quand elles ont sauté sur le balustre. "Cette nuit-là, tout le camp des tziganes a été exterminé, pour nous faire de la place", témoignent-elles. "On est partis 1 300 de Drancy, 996 sont partis à la chambre à gaz", ajoute Yvette Lévy. Les deux jeune filles seront libérées le même jour, le 9 mai 1945 et se retrouvent 50 ans plus tard.

Le témoignage nécessaire

Yvette consacre une partie de sa vie à témoigner sans relâche, notamment auprès des scolaires de toute la France. Elle est retournée plus de 200 fois à Auschwitz. "J'y suis allée en 1978 pour (...) Lire la suite sur Francetv info

Hommage aux victimes de la déportation : regard sur ces femmes qui créaient pour résister dans les camps
VIDEO. Des lycéens visitent le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau
Le difficile travail de mémoire face à la montée de l'intolérance
Des scientifiques décèlent de l'ADN préhistorique sans ossements
Nouveau monde. Quand les objets connectés aident à confondre les criminels

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages