Hommage national à Daniel Cordier : le jour où l'ancien résistant a décidé de rétablir la vérité sur Jean Moulin

franceinfo
·1 min de lecture

Le ton monte sur le plateau de la célèbre émission "Les dossiers de l'écran", ce 11 octobre 1977. Installés face-à-face dans de grands fauteuils en cuir camel, Henri Frenay et Daniel Cordier ne s'étaient plus croisés depuis plus de quarante ans. Le premier est un habitué des plateaux télés, présentant son dernier livre, L'énigme Jean Moulin (éd. Robert Laffont, 1977). A la tête du plus important mouvement de résistance non-communiste, Combat, il défend la thèse selon laquelle Jean Moulin n'est pas le résistant que le public connaît, mais plutôt un agent double des services secrets russes.

>> DIRECT. Regardez l'hommage national rendu à Daniel Cordier aux Invalides

Face à lui, Daniel Cordier, de 15 ans son cadet, ancien secrétaire de Jean Moulin, balbutie quelques mots avec un léger zozotement, pour défendre celui qui était son chef : "Ce soir, je voulais apporter des documents, mais on m’a dit que ce n’était pas le lieu. Je pouvais apporter un paquet de documents, car... Enfin... C’était mon poste, c’était ma fonction." En quittant le plateau d'Antenne 2, Daniel Cordier sait qu'il n'a pas convaincu. Pourtant, lui aussi est un Compagnon de la Libération, la plus haute distinction de l'Ordre de la Libération, pour son engagement de la première heure dans la Résistance. C'est à ce titre qu'un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi