Hommage aux gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme : "Il n'y a pas plus noble sacrifice que celui-là", déclare Gérald Darmanin

franceinfo
·1 min de lecture

"Trois vies sacrifiées pour en sauver une autre... Malgré notre peine, il n'y a pas plus noble sacrifice que celui-là". Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et son homologue des Armées, Florence Parly, ont assisté, lundi 28 décembre, à l'hommage national rendu à Ambert (Puy-de-Dôme) aux trois gendarmes tués mardi par un forcené alors qu'ils tentaient de porter secours à sa compagne menacée.

"Ils ont tout donné, jusqu'à leur vie, pour accomplir leur mission (...) parce qu'ils étaient des gendarmes, parce que c'était leur vocation, parce qu'ils étaient intimement convaincus du sens de leur devoir", a déclaré le ministre face aux cercueils, recouverts d'un drapeau tricolore.

"Il n'y a pas d'intervention banale"

"C'est cela être gendarme : répondre à l'appel des concitoyens (...) quand ils se trouvent dans la détresse, dans le péril", a-t-il souligné. "S'exposer soi-même pour le bien de tous, parce que si les gendarmes ne le font pas, qui le fera à leur place ? (...) Quand on est gendarme, il n'y a pas d'intervention banale", a-t-il ajouté, chaque intervention étant "susceptible de basculer dans le drame."

"Trop souvent, les forces de l'ordre sont critiquées. On rejette sur elles la violence contenue dans notre société, en proie au doute et à l'angoisse. Mais tous (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi