Hommage funèbre à Jacques Perrin vendredi aux Invalides

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
L'acteur, réalisateur et producteur Jacques Perrin, le 11 janvier 2016 à Paris (AFP/FRANCOIS GUILLOT) (FRANCOIS GUILLOT)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un hommage funèbre sera rendu vendredi après-midi aux Invalides à l'acteur Jacques Perrin décédé le 21 avril à l'âge de 80 ans, en présence de la ministre des Armées Florence Parly.

"Le ministère des Armées salue la mémoire de M. Perrin, qui est une figure emblématique à laquelle des générations d’officiers et de militaires français se sont identifiés", a souligné le porte-parole du ministère des Armées, Hervé Grandjean, lors d'un point de presse.

"Vous connaissez tous les grands films auxquels il a participé, que ce soit +La 317e section+, +Le désert des Tartares+, +Le crabe-tambour+, +La légion saute sur Kolwezi+ ou +L’honneur d’un capitaine+, souvent avec Pierre Schoendoerffer avec qui il était très associé, a-t-il ajouté.

Jacques Perrin était particulièrement proche de l’armée, selon le ministère. L’acteur était officier dans la réserve citoyenne de la Marine nationale ainsi que peintre officiel de la Marine.

Au moment de son décès, il était engagé dans la réalisation du film "Les derniers hommes" de David Oelhoffen, sur la Légion étrangère, dont la sortie est prévue en 2023.

Membre depuis 2019 de l'Académie des Beaux-arts, acteur dans plus de 70 longs-métrages au cinéma depuis les années 1950, notamment chez Pierre Schoendoerffer et Jacques Demy, il aura aussi été le coproducteur d'une quinzaine de films depuis la fin des années 1960, de "Z" de Costa-Gavras à "Himalaya: l'enfance d'un chef", et prêté sa voix douce à nombre d'oeuvres.

str/vl/hj

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles