Hommage à Samuel Paty : Macron dénonce "les lâches" qui ont livré l'enseignant "aux barbares"

·1 min de lecture

Lors de son discours pour rendre hommage à Samuel Paty, mercredi soir dans la cour de la Sorbonne à Paris, le président de la République Emmanuel Macron a dénoncé "les lâches" qui ont livré l'enseignant "aux barbares".

Emmanuel Macron a dénoncé "les lâches" qui ont livré Samuel Paty "aux barbares", mercredi soir lors de l'hommage national dans la cour de l'université de La Sorbonne, à Paris.

"Je ne parlerai pas du cortège des terroristes, de leurs complices et de tous les lâches qui ont commis et rendu possible cet attentat", a déclaré le chef de l'État devant la famille du défunt et une large partie de la classe politique. "Je ne parlerai pas de ceux qui ont livré son nom aux barbares. Ils ne le méritent pas", a-t-il ajouté.

>> A LIRE - Attentat de Conflans : revivez l'hommage national à Samuel Paty

Victime "d'une conspiration funeste"

"Ce soir je n'aurais pas de mot pour évoquer la lutte contre l'islamisme radical, qui mène jusqu'au terrorisme. Les mots je les ai eus, le mal je l'ai nommé. Les actions nous les mèneront jusqu'au bout", a débuté le chef de l'Etat.

"Je ne parlerais pas davantage de l'indispensable unité que tous les Français ressentent. Elle est précieuse", a-t-il ajouté. Pour Emmanuel Macron, Samuel Paty a été la victime "de la conspiration funeste de la bêtise, du mensonge, de l'amalgame, de la haine de l'autre".

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :