Hommage à Samuel Paty dans l'Education nationale : "Réaffirmer les valeurs républicaines" ne suffit pas, il faut "ouvrir le dialogue avec les élèves"

franceinfo
·1 min de lecture

L'hommage à Samuel Paty prévu dans l'Education nationale lundi 2 novembre et détaillé dimanche 25 octobre par Jean-Michel Blanquer, n'est pas suffisamment "dans le dialogue" a affirmé Sophie Mazet, professeur d'anglais dans un lycée de Seine-Saint-Denis, sur franceinfo lundi 26 octobre. Le gouvernement prévoit un programme en trois temps dans tous les établissements scolaires à la rentrée. La journée débutera par une réunion avec le corps enseignant puis par un échange pédagogique avec les élèves. Enfin une minute de silence sera observée, suivie de la lecture de la Lettre aux instituteurs et institutrices de Jean Jaurès.

"Réaffirmer les valeurs républicaines" n'est pas suffisant

Pour Sophie Mazet, il ne suffit pas de "réaffirmer les valeurs républicaines" selon les préconisations du gouvernement, "il faudrait déjà utiliser ce temps pour ouvrir le dialogue avec les élèves, pour les écouter et discuter avec eux. Réaffirmer des valeurs dans l'absolu, cela peut sonner un peu creux", regrette-t-elle. Cette enseignante s'inquiète aussi pour la minute de silence dans la cour avec l'ensemble des élèves : "Je doute très fortement qu'on ait l'attention de tous élèves. Ce n'est pas pour les blâmer, mais par exemple dans mon lycée il y a 1 000 élèves, donc je doute assez fortement de l'impact (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi