Hommage à Charles Trenet, le "Fou Chantant" qui a révolutionné la chanson française

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

"Il a inventé la chanson moderne", assure Valentin Schmite, auteur de La révolution Trenet. Disparu il y a 20 ans, le 19 février 2001 à 87 ans, l'artiste est toujours célébré et cité comme une référence majeure par la jeune génération, de feu Jacques Higelin à Thomas Dutronc ou Orelsan, en passant par Robbie Williams.

D'Higelin à Public Enemy

Pour son dernier album-concept Frenchy, Thomas Dutronc a choisi l'été dernier des titres iconiques du répertoire français, dont La Mer, chanté en anglais (Beyond the sea). Comme l'avaient fait avant lui Robbie Williams, Stevie Wonder ou encore George Benson. Et pour la réédition enrichie du disque, pour les fêtes de fin d'année, Dutronc junior s'est associé à Philippe Katerine pour réinterpréter, sur une idée de ce dernier, Il y avait des arbres. Mais comment ces chansons passent-elles l'épreuve du temps ?

"Il a inventé une façon de parler, un langage", éclaire pour l'AFP Valentin Schmite, qui signe La révolution Trenet (Epa). Avec Il y avait des arbres, cet enseignant à Sciences-Po Paris écrit d'ailleurs que "le poète laisse un chef-d'oeuvre exemplaire, en forme de leçon de prononciation", un morceau "au rythme soutenu de train pressé traversant la montagne". Une "démonstration" qui ne laissera pas insensible, poursuit-il, "de Johnny Hallyday à Booba, en passant par Alain Souchon ou Orelsan". Booba ? Le poids lourd du rap cite "Bob Marley, Trenet, Renaud, Nas, Public Enemy, des flashs, des univers, des ambiances" parmi ses (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi