Hommage à la photojournaliste Camille Lepage, «véritable amie de la Centrafrique»

C’était il y a dix ans en Centrafrique. La photojournaliste Camille Lepage était tuée dans la région de Bouar, dans l’ouest du pays, victime avec huit autres personnes d’une embuscade. Ce meurtre n’a toujours pas été élucidé, l’enquête patine.

Dix ans après sa disparition, Human Rights Watch a tenu à rendre hommage à cette jeune photojournaliste de 26 ans, « véritable amie de la Centrafrique » selon les mots de Lewis Mudge qui l'a bien connue.

« Le souvenir que j’en garde, c'est celui d’une jeune fille de 26 ans qui était très dynamique, très passionnée par son travail, se souvient le directeur Afrique centrale de l’ONG joint par Pierre Firtion du service Afrique de RFI. Elle n'était pas cynique. Au contraire, elle a voulu être journaliste et c’est un métier qui est un moyen d’allumer les lumières dans des coins difficiles, comme la RCA. Je me souviens très bien comment elle était vraiment, c’était une amie de la RCA.

À relire aussi dans nos archivesCentrafrique: l'émouvante première du film «Camille» à Bangui

Les risques pris par les journalistes


Lire la suite sur RFI