Homicides en France : leur nombre a-t-il vraiment explosé en vingt ans ?

·1 min de lecture

Le 2 février, "Le Figaro" publiait un article sur les "homicidités", un phénomène ayant "bondi de 90 % en France depuis vingt ans". Cela signifie-t-il que le nombre d'homicides a explosé sur la période ? Non, selon Renée Zauberman, sociologue, directrice de recherche émérite au Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales. Leur nombre a même été divisé par deux depuis 1988. Fin du débat ? Non plus car d'autres indicateurs mettent bien en évidence "des relations sociales qui deviennent de plus en plus difficiles".

Marianne : Le Figaro dans son édition du mardi 2 février, titre "Les homicides ont bondi de 90 % en vingt ans" en se basant sur le "taux d'homicidité", un indicateur défendu par le criminologue Alain Bauer qui rassemble les homicides au sens large (règlement de compte entre malfaiteurs, homicides pour vol etc…) mais aussi les tentatives d'homicides. Que pensez-vous d'un tel indicateur ?Renée Zauberman : Fondamentalement, avec son "taux d'homicidité", Alain Bauer n'a rien inventé. C'est même complétement standard. Je publie moi-même avec mon équipe sur le site de l'Observatoire scientifique du crime et de la justice des analyses qui font le point sur l'évolution d’un certain nombre de délinquances, parmi lesquelles les homicides et nous utilisons pour les mesurer, ces mêmes catégories des statistiques policières, que nous sommons de la même manière. Il n’y a là rien illégitime. Reste à savoir si cela permet de refléter une...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République

20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?

Affaire Cédric Chouviat : trois policiers mis en examen pour "homicide involontaire"