Homéopathie : depuis le déremboursement, comment se porte le secteur ?

·1 min de lecture

L'homéopathie subit-elle son déremboursement ? Depuis le 1er janvier 2021, cette médecine douce n'est plus prise en charge par la Sécurité sociale. C'était l'une des mesures phares portées par l'ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui permet à l'État d'économiser plus de 126 millions d'euros par an. La mesure contraint en revanche les consommateurs réguliers d'acheter intégralement les granules, et elle touche également les professionnels du secteur. Dans l'émission La France bouge, Valérie Lorentz-Poinsot, directrice des laboratoires Boiron spécialisés dans l'homéopathie, explique que les ventes fluctuent depuis un an.

>> Réécoutez La France bouge en podcast ou replay ici

Une perte de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires

Le déremboursement de cette médecine douce, qui n'a pas encore fait ses preuves du côté de la science, et la crise sanitaire ont fait chuté les ventes de l'entreprise familiale au début de l'année. "Ce déremboursement va nous faire perdre plus de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires, soit à peu près 25 à 30% des ventes", estime Valérie Lorentz-Poinsot sur Europe 1.

"Le premier trimestre a été extrêmement compliqué puisque le groupe a accusé un recul de 42% [des ventes de produits homéopathiques]. Mais tout ce qu'on a mis en place commence à marcher. Les deuxième et troisième trimestres ont été légèrement en positif au niveau du groupe, même si la France reste en recul", note la directrice des laboratoires Boiron. 

"Les nouveautés fon...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles