Hollande promet la fin de la Françafrique

François Hollande à l'Assemblée Nationale sénégalaise, le 12 octobre 2012.

Le président de la répoublique a prôné des relations avec l’Afrique marquées par «la sincérité».

Le président français François Hollande a décrété solenellement vendredi devant l’Assemblée nationale sénégalaise à Dakar la fin de «la Françafrique» et prôné des relations avec l’Afrique marquées par «la sincérité».

«Le temps de la Françafrique est révolu: il y a la France, il y a l’Afrique, il y a le partenariat entre la France et l’Afrique, avec des relations fondées sur le respect, la clarté et la solidarité», a déclaré M. Hollande.

La «Françafrique» est le vocable utilisé pour décrire les réseaux d’influence occultes mêlant, depuis les années 1960, politique, affaires et affairisme dans les relations entre Paris et ses anciennes colonies africaines.

Le chef de l’Etat français a également souhaité que «la sincérité» fonde désormais les relations entre la France, ex-puissance coloniale, et les pays africains.

«Je ne suis pas venu en Afrique pour imposer un exemple, ni pour délivrer des leçons de morale. Je considère les Africains comme des partenaires et des amis. L’amitié crée des devoirs, le premier d’entre eux est la sincérité. Nous devons tout nous dire, sans ingérence mais avec exigence», a-t-il dit.

François Hollande, très applaudi par les députés, a cité le Sénégal en «exemple» pour le reste de l’Afrique.

«Les trois premiers présidents sénégalais ont su, dans leur diversité, transmettre le flambeau à leur successeur, permettant à votre pays de réussir des alternances sans déchirement», a-t-il dit.

Le président sénégalais Macky Sall a été élu en mars dernier face à Abdoulaye Wade, battu après douze ans au pouvoir. Il avait lui-même battu en 2000 le président Abdou Diouf, successeur du premier président du Sénégal devenu indépendant de la France en 1960, le poète Leopold Sedar Senghor.

François Hollande a qualifié l’histoire des relations entre les deux pays de «belle, rebelle et cruelle», rendant hommage aux soldats sénégalais qui ont «versé leur sang» pour la France au (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Mormons et fiers de l’être
La diplomatie des plumes chiliennes
USA : le clair choix des Américains
Le Nobel de la paix attribué à l'Union européenne
Google cartographie les thèmes de campagne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles