François Hollande révèle "la chanson à écouter pour un road trip en scooter"

Claire Pian
·2 min de lecture
François Hollande à l'avant-première de "Mon Cousin" au Grand Rex à Paris, le 28 September 2020 (Photo: Corbis via Getty Images)
François Hollande à l'avant-première de "Mon Cousin" au Grand Rex à Paris, le 28 September 2020 (Photo: Corbis via Getty Images)

PODCAST- Dis-moi ce que tu écoutes, je te dirai qui tu es. Au micro de Justine Fraioli, l’ex-président de la République François Hollande s’est épanché sur les morceaux qui l’ont fait vibrer, qui l’ont ému, ou qui lui ont permis de se sentir vivant lors de “road trips en scooter dans Paris”, par exemple.

Entre deux réponses sur sa bande dessinée “Leur État expliqué aux jeunes et aux moins jeunes”, la tardive popularité de ses décisions politiques, et sa passion pour le football, François Hollande s’est alors prêté au jeu de la playlist en commençant par le morceau qu’il écoutait avant de se rendre dans les studios de “La Playlist de ma vie”. Il choisit “Restons amants” de Maxime le Forestier.

Léo Ferré, Hugues Auffray, France Gall, Jacques Brel... la variété française coule dans ses veines depuis l’adolescence où il entonnait “Une belle histoire” de Michel Fugain, et plus tard “La maîtresse d’école” de Georges Brassens, qu’il se dispense de chanter au micro. Il avoue avoir pleuré maintes fois sur ”Le temps qui reste” de Serge Reggiani, et s’être crispé à l’écoute des 2Be3.

Et alors, qu’est-ce qu’à François Hollande dans les oreilles lorsqu’il flâne dans Paris en scooter ? ”Généralement, on n’écoute pas beaucoup de musique dans ce cas-là, s’amuse t-il avant de choisir “Mon amant de Saint-Jean” de Patrick Bruel et “Il est cinq heures, Paris s’éveille” de Jacques Dutronc, “la plus belle chanson qu’il soit au petit matin”.

Parmi ses références, ses artistes “sous-côtés”, il cite notamment le répertoire de Leny Escudero, la Grande Sophie, Pierre Vassiliu et sa chanson d’amour “Amour Amitié”. Une chanson de gauche ? “Classique, Jaurès par Brel”. Et de droite ? “Je suis pour” de Michel Sardou, qui faisait avait fait polémique en 1976, jugée comme étant une apologie de la peine de mort.

Et la chanson idéale pour un come-back en 2022 ? François Hollande choisit alors “Je reviens te chercher” de Gilbert Bécaud.

À voir également sur le HuffPost: Alain Rey expliquait comme personne les mots “hashtag” ou “abracadabrantesque”

LIRE AUSSI:

"J'irai où tu iras" : 5 leçons de vie de Céline Dion à travers ses meilleures chansons

Après la mort de Samuel Paty, Hollande critique le "populisme" et la surenchère de certains

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.