«Hollande a joué au marchand de sable de Bonne Nuit les Petits»

Revue des principales réactions politiques après les traditionnels vœux du président de la République. François Hollande se livrait à l'exercice pour la première fois en tant que chef de l'Etat.

A lire et voir: les vœux du président et la vidéo de l'allocution

Pour le président de l’UMP, Jean-François Copé, François Hollande a surtout montré l’image «d’un président en manque de crédibilité, qui mène notre pays dans l’impasse», tandis que Jean-Louis Borloo (UDI) a demandé un changement de politique économique. Ce sont «des voeux de rien», a renchéri la présidente du Front national Marine Le Pen.

A gauche, le numéro un du PCF, Pierre Laurent, a jugé que «les attentes des Français rest(aient) entières». A l’inverse, le premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir, a salué des «voeux de combat contre la crise et pour l’emploi».

Pour Jean-Pierre Bel, président PS du Sénat: «Le président de la République a tenu un langage de vérité (…) Il s’est exprimé avec l’autorité et la détermination qui s’attachent à sa fonction, sans chercher à masquer les sérieuses difficultés que connaît le pays, confronté aux conséquences de la politique conduite ces dix dernières années et à une crise internationale d’une gravité exceptionnelle. A l’écoute des Français et de leurs attentes, le chef de l’Etat a trouvé les mots et le ton justes pour convaincre de la cohérence et du bien-fondé de l’action engagée pour redresser la France (…) Par ses propos mobilisateurs, (il) a montré aux Français qu’ils peuvent envisager l’avenir avec confiance»

Le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) «n’en attendait pas grand chose» «On n’a pas été déçu, explique le parti dans un communiqué. Entre exercice habituel d’autosatisfaction et profession de foi au goût austère (…) Pour répondre à la "crise historique", le président, sûr de lui, revient sur ses grandes décisions de l’année qui se termine: maîtrise des dépenses, mise en place du pacte de compétitivité, soi-disant maîtrise de la (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Les «soubresauts» et «contretemps» de François Hollande
François Hollande «à l'écoute» aux urgences de Lariboisière
François Hollande «à l'écoute» aux urgences de Lariboisière
Les «soubresauts» et «contretemps» de François Hollande
Nicolas Sarkozy, un perdant toujours très présent

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.