« Hold-Up » et théories du complot : le SAV des professeurs

·1 min de lecture
Le film
Le film

« Ça y est, Monsieur, ils ont découvert la vérité sur le coronavirus ! » Quand Maxime*, élève de quatrième, interpelle Rachid Zerrouki, enseignant en Segpa (section d'enseignement général et professionnel adapté) à Marseille, le professeur saisit tout de suite la référence.

Quelques jours plus tôt, le 9 novembre, un documentaire titré Hold-Up, retour sur un chaos était diffusé sur Internet. Depuis, le film, réalisé grâce à un financement participatif, affole les compteurs de vues et est relayé massivement sur les réseaux sociaux. Hold-Up déroule un argumentaire complotiste, accusant les États, la communauté scientifique et les médias de manipulation dans la gestion du Covid-19. Ces « élites » affirment le film à coups de fausses informations, nourrissent un dessein secret : l'élimination d'une partie de l'humanité.

Lire aussi Coignard ? Covid-19 : les ravages de monsieur Perronne

Contre-attaque

De quoi alerter les professeurs, dont certains élèves ont visionné tout ou partie du film et sont séduits par ses thèses complotistes. Comment réagir en classe. « Il ne s'agit pas de passer le film sous silence, l'école n'est pas un sanctuaire hermétique à l'actualité. Ni d'appeler les enseignants à le visionner d'urgence, ils ne peuvent faire l'exégèse de toutes les théories du complot diffusées sur Internet », avertit Serge Barbet, directeur délégué du Clemi (Centre pour l'éducation aux médias et à l'information).

Toutefois, « si les élèves nous interpellent sur le suj [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles