Hockey - Coupe - Coupe de France : Amiens bat Rouen aux tirs aux buts et conserve son titre

L'Equipe.fr

Vainqueurs de la Coupe de France l'an dernier, les Gothiques d'Amiens ont récidivé, dimanche à l'AccorHotels Arena de Paris, après s'être imposés aux tirs au but (3-2) contre les Dragons de Rouen. Déjà vainqueurs de la Coupe de France l'an dernier, les Gothiques d'Amiens ont battu les Dragons de Rouen 3-2 (0-0, 1-1, 1-1, 0-0,1-0) à l'issue des tirs au but en finale, dimanche à l'AccorHotels Arena, à Paris, devant 13 500 spectateurs, à guichets fermés. Alors que Rouen se présentait au complet, Amiens s'alignait sans Jérémie Romand et Spencer Edwards, blessés, qui devraient effectuer leur rentrée pour les play-offs de Ligue Magnus qui débutent le 25 février. Les Dragons entraient bien dans le match, dominaient, mais les Gothiques prenaient progressivement confiance, d'autant que Rouen était pénalisé durant le premier tiers-temps par deux exclusions (dont une de 2'+2' pour crosse haute). En revanche, Rouen n'allait pas laisser passer la première exclusion adverse (Philippe Halley pour accrocher) et Cam Barker ouvrait le score en supériorité numérique (1-0, 25e). Toute l'actu du hockey/glace Mais alors que les deux équipes comptaient chacune un exclu, le Gothique Tommy Giroux égalisait (1-1, 32e). Dans le troisième tiers, le Rouennais Mathieu Roy écopait de 2'+10'' de pénalité pour dureté et Amiens en profitait par Jérôme Verrier pour prendre l'avantage (2-1, 45e). Mais rien n'était fait et le Rouennais Loïc Lampérier égalisait (2-2, 57e). Les deux équipes n'ayant pu se départager à l'issue du troisième tiers-temps, elles se retrouvaient pour une prolongation de cinq minutes avec but en or avec plus que trois attaquants, au lieu de cinq. Un Picard prenant deux minutes, les Gothiques continuaient à trois, mais les Dragons bénéficiaient d'un joueur de plus. Rouen ne parvenait pas à exploiter cette supériorité numérique et les deux équipes continuaient à quatre contre quatre. Toujours à égalité à l'issue de la prolongation, les deux formations se départageaient par les tirs au but. À l'issue des cinq tirs réglementaires, chaque équipe ne comptait qu'un but. Une nouvelle séance avait lieu, avec but en or et Amiens s'imposait.