La tableau "Le sacre de Napoléon" de David, un sommet de la communication politique

Le sacre de Napoléon, de David, est un tableau que l'on trouve dans tous les livres d'histoire. Mais raconte-t-il vraiment la vérité ? À la demande de l'empereur, le peintre a truffé son œuvre d'erreurs. Sur le tableau, le clergé se trouve à droite. Le pape, Pie VII, bénit la cérémonie en levant la main. En réalité, le religieux boudait et n'a pas bougé le petit doigt. Napoléon a demandé cette modification pour appuyer le caractère divin du sacre. Si les sœurs de l'empereur étaient bien là, sa mère n'y était pas. Le peintre l'a tout de même représentée, et en bonne place. Un acte politique. Un pionner de la communication politique "Quand on crée un nouveau régime, la famille est fondamentale (...). On crée de futurs rois, de futures reines, de tout un tas de royaumes satellites. Donc il s'agit de montrer comment l'Europe va être régie, désormais", explique Laurent Salomé, directeur du musée national des châteaux de Versailles et de Trianon. Napoléon est un pionnier de la communication politique. Parmi les tableaux qu'il a commandés pour affirmer son pouvoir, celui du sacre est sans doute sa plus belle réussite.