Histoire : C. J. Walker, la pionnière des femmes d'affaires

Elle incarne le rêve américain. Fille d'esclaves, C. J. Walker est devenue la première femme millionnaire aux États-Unis. Son idée de génie est celle de crèmes cosmétiques pour embellir les cheveux des femmes noires. Elle a bâti un empire et employé des milliers de femmes noires. C. J. Walker a un timbre à son effigie, et son fabuleux destin a inspiré la série "Self Made" sur Netflix. Sarah Breedlove, de son nom de naissance, est née au milieu des champs de coton en 1867, deux ans après l'abolition de l'esclavage. Elle devient orpheline à 7 ans. Du génie marketing À 14 ans, la voilà mariée. Elle est mère à 15 ans, et veuve à 20 ans. Il lui vient l'idée de créer des produits fortifiants pour les cheveux des femmes noires. Elle les vendra toute seule au début en faisant du porte à porte, ou en réalisant sa promotion dans les églises. C.J Walker monte ensuite une grande usine à Indianapolis et forme des milliers de femmes noires qui travaillent dans des salons dans tout le pays. Sa force est son génie marketing. Elle met sa photo sur ses produits, lance des publicités et se fait appeler "Madame Walker", du nom de son troisième mari, en signe de respectabilité. Cette femme d'affaires militante soutient financièrement les mouvements contre les nombreux lynchages de noirs. Elle aime exhiber sa richesse pour montrer que l'on peut rêver de réussite.