Hissène Habré passera bien le reste de sa vie en prison.

Libération.fr

Le tribunal spécial africain qui a jugé à Dakar l’ex-président tchadien a confirmé jeudi en appel sa condamnation à la prison à vie, prononcée en 2016, pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre. Ce procès a été le premier au monde dans lequel un ancien chef d’Etat fut traduit devant une juridiction d’un autre pays pour violations des droits de l’homme. La répression sous le régime de Habré (1982-1990) a causé environ 40 000 morts.



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

UE Vers un retour des aides à la construction des navires de pêche
Corée du Nord : des sanctions inefficaces
1 544
LA BOULETTE DU PRÉSIDENT AUTRICHIEN
Donald Trump veut détaxer les Picsou

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages