Himalaya: la Chine renforce sa défense avec le PCL191, un nouveau lance-roquettes

Selon la télévision d’État chinoise, la Chine vient de tester un nouveau système de lance-roquettes de haute altitude. Le PCL191 pourrait être déployé en Himalaya alors que vient de se tenir le 16e cycle des pourparlers militaires à la frontière sino-indienne.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

L’engin est monté sur un camion et il a touché sa cible à plusieurs kilomètres de distance dans un désert de l’ouest chinois, a rapporté, dimanche 17 juillet, la télévision centrale de Chine. Le système n’est pas inconnu au bataillon. On l’a vu dégainé la première fois lors de la fête nationale chinoise, le 1er octobre 2019.

La nouveauté aujourd'hui, c’est qu’en plus des roquettes d’une portée de 350 kilomètres, le système pourrait désormais transporter des missiles balistiques dits « Dragon de feu », capables de frapper à 500 kilomètres.

Négociations sur le toit du monde

Selon un expert militaire interrogé par le South China Morning Post, « si la portée du système de lancement de la roquette a effectivement été étendue à 500 km, cela signifie qu'il peut frapper n'importe quelle base militaire indienne, depuis le territoire sous contrôle chinois ».

Ce nouvel essai rendu public est intervenu alors que les armées chinoises et indiennes négociaient dans un poste-frontière côté indien de la ligne de contrôle effectif (LAC), qui marque la démarcation entre les deux pays.

Les négociations n’ont, pour l’instant, pas permis d’avancer sur ce sujet.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles