Hillary Clinton hospitalisée pour un caillot sanguin

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a été hospitalisée hier à cause d'une thrombose (un caillot sanguin), qui fait suite à la commotion qu'elle a subie plus tôt dans le mois, rapporte CNN.

C'est Philippe Reines, le porte-parole d'Hillary Clinton, qui a révélé la condition de la secrétaire d'Etat américaine dans un communiqué : "Au cours d'examens pratiqués aujourd'hui (dimanche), les médecins de Mme Clinton ont découvert qu'un caillot de sang s'était formé à la suite de la commotion cérébrale subie il y a plusieurs semaines. Ses docteurs vont continuer de l'examiner, y compris pour d'autres problèmes liés à la commotion cérébrale. Ils détermineront s'il y a d'autres mesures à prendre."

Le 9 décembre, Philippe Reines avait annoncé que la secrétaire d'Etat de Barack Obama avait été victime d'un "virus gastrique", qui l'avait obligée à annulée une tournée en Afrique du Nord. Le 15 décembre, le porte-parole d'Hillary Clinton avait dévoilé que la femme de l'ancien président américain avait eu une "commotion cérébrale" après s'être évanouie à cause d'une "forte déshydratation".

Alors que ses médecins lui avaient déjà déconseillé de reprendre son travail avant la mi-janvier, Hillary Clinton va finalement devoir laisser son poste au sénateur John Kerry, le choix de Barack Obama, dès qu'il sera confirmé par le sénat. En fonction depuis janvier 2009, la femme de Bill Clinton s'est déclarée il y a quelques mois "épuisée" par son rythme de travail. Il faut dire que l'actuelle secrétaire d'Etat a passé près de 400 jours cumulés à voyager depuis sa prise de fonction, parcourant plus d'1,5 million de kilomètres (le record pour un secrétaire d'Etat).

Chloé Chateau

Retrouvez cet article sur CloserMag.fr

Kate Winslet et son mari s'installent dans le Sussex
Jenifer : un repos bien mérité en Corse
Laetitia Casta redoutable et perverse : Ses douleurs n'étaient pas feintes

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.