Hien Yacouba Sié: «Le port d’Abidjan a fait un grand bond en avant»

Après deux années de pandémie et alors que la guerre en Ukraine perturbe le commerce international, le directeur du port d’Abidjan a accordé un entretien à RFI. Hien Yacouba Sié détaille sa stratégie de modernisation et commente le rachat des activités logistiques du groupe Bolloré par MSC.

RFI: Comment le port d’Abidjan sort de la période de pandémie qui a fortement perturbé le commerce mondial?

Hien Yacouba Sié: Malgré le choc de 2020, 2021 a été une année plutôt intéressante pour le port d'Abidjan en termes de trafic. C'est la conséquence de la vitalité de l'économie ivoirienne. Cela s'est traduit par un trafic record de 30 millions en tonnage brut (la marchandise et le contenant), 28 millions en tonnage net, soit une croissance de 12% par rapport à 2020.

Quel produit vous tirent vers le haut et qui sont vos clients aujourd'hui?

On peut parler d’abord des intrants ciments. Un pays en chantier nécessite beaucoup de matériaux de construction. À cela, il faut ajouter la croissance des exportations de produits agricoles, notamment la noix de cajou. Pour les destinations, la zone Asie-Océanie occupe environ 36% du trafic contre 28-30% pour l'Europe, mais le trafic interafricain a connu aussi une croissance avec pratiquement 27%.

Quels produits sont échangés en Afrique?

C’est aussi un port qui doit se moderniser. Où en sont vos projets?

Et donc, où en est ce chantier ?


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles