Pierre Liscia : « La droite peut être populaire sans être populiste »

·1 min de lecture
Pierre Liscia, élu du 18e arrondissement de Paris. 
Pierre Liscia, élu du 18e arrondissement de Paris.

Il fait partie des farouches opposants à la maire de Paris Anne Hidalgo. Auteur d?un brûlot contre la gestion socialiste de la capitale, La Honte, Pierre Liscia n?a eu de cesse de protester contre la situation de quartiers entiers de la capitale envahis par la consommation de drogue. Après l?évacuation du jardin d?Éole par la municipalité, haut-lieu de consommation du crack, mercredi 30 juin, le tout nouveau conseiller régional d'Île-de-France Libres !, le parti de Valérie Pécresse dont il est porte-parole, dénonce une mesure démagogique au moment où Anne Hidalgo entend faire acte de candidature pour 2022.

Une France à l?image de la capitale, gouvernée par l?idéologie, serait une très mauvaise nouvelle pour le pays, assure ce soutien de Valérie Pécresse pour qui la campagne ne fait que commencer à droite. En 2022, une femme présidente autre que Marine Le Pen ou Anne Hidalgo ? Oui, mais pourvu que la droite se rassemble face à Emmanuel Macron et une gauche « sectaire », plaide ce représentant de la jeune garde en quête d?une troisième voie. Entretien.

Le Point : Que vous inspire l?évacuation des jardins d?Éole par la maire de Paris, Anne Hidalgo ?

Pierre Liscia : C?est irresponsable. L?évacuation des jardins d?Éole s?est faite sans que les toxicomanes ne soient orientés vers une structure adaptée de prise en charge. Au final, ils ont simplement été à nouveau jetés à la rue. Ils étaient dans le parc, désormais ils sont devant les grilles. Ça n?a aucun sens ! Ce [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles