Le Hezbollah dit avoir abattu un drone israélien dans le sud du Liban

LE CAIRE (Reuters) - Le Hezbollah a annoncé avoir abattu lundi un drone israélien près de la ville de Ramyah, dans le sud du Liban.

La milice chiite libanaise a déclaré que l'engin sans pilote était désormais entre les mains de ses combattants.

L'armée israélienne a reconnu qu'un de ses drones était "tombé en territoire sud-libanais lors d'opérations de routine". Sans préciser l'origine de l'accident, elle a assuré qu'aucune information ne pouvait être prélevée sur le drone.

Le Hezbollah et Israël ont échangé des tirs à la frontière libanaise il y a une semaine à la suite de plusieurs incursions de drones israéliens au Liban.

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a alors averti que la milice s'arrogeait le droit de prendre pour cible les drones israéliens dès lors qu'ils pénétreraient dans l'espace aérien libanais.

L'accrochage du 1er septembre entre le Hezbollah et Israël, le plus violent depuis la guerre que se sont livrée les deux adversaires au Sud-Liban en 2006, a ouvert une "nouvelle phase" dans laquelle le groupe estime ne plus avoir de lignes rouges vis-à-vis de l'Etat hébreu, a insisté Nasrallah.

Le Hezbollah dit avoir détruit un véhicule blindé israélien, tuant ou blessant ses occupants. Il a diffusé des images montrant deux missiles touchant un véhicule en mouvement.

Israël dit avoir fait croire que ses soldats avaient été blessés, afin de dissuader le Hezbollah de mener d'autres raids.


(Alaa Swilam et Laila Bassam; Jean Terzian et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)