"Je suis trop heureuse d'avoir eu mon bébé" : Louane, épanouie, se confie sur sa fille Esmée

·1 min de lecture

Depuis que les fans de Louane l'ont découverte pour la première fois derrière leurs écrans dans l'émission The Voice, l'ancienne candidate a bien changé. Plus sure d'elle, la chanteuse est à présent une femme accomplie. Tout lui réussit, tant sur le plan professionnel que personnel. Ce samedi 22 mai, TF1 a diffusé un nouveau numéro de 50 min Inside dans lequel Louane se livre à cœur ouvert. D'ordinaire très discrète concernant sa vie privée, elle a néanmoins accepté de faire quelques confidences sur sa fille, Esmée, née en mars 2020.

Les équipes de TF1 ont suivi Louane pendant le tournage de son prochain clip, filmé à Barcelone. L'occasion pour la jeune femme de 24 ans, de revenir sur son bonheur d'être maman, même si elle a dû faire une pause de deux ans dans sa carrière. "C’est une pause qui m’a permis d’avoir une incroyable petite fille, ça change tout dans la vie en vrai", a-t-elle expliqué avant de poursuivre avec de tendres confidences : "Souvent, on me demande si ça a changé quelque chose dans ma vie professionnelle. À proprement parler, je ne crois pas, mais à la fois oui parce que ça a tout changé dans ma vie. C’est particulier, c’est extraordinaire, en vrai, je suis trop heureuse d’avoir eu mon bébé."

La compagne de Florian Rossi a, à présent, tout pour être heureuse. Même si la jeune femme a récemment été la cible de nombreuses critiques lors de son apparition dans la finale de The Voice, notamment concernant son poids, elle n'en a que faire. "Ce n'est pas toujours facile (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Josiane Balasko : ses confidences sur sa maman « différente »
VIDÉO - Laëtitia Milot harcelée par un fan... Elle se livre face à Michel Drucker
Le prince Harry : « Une réconciliation possible avec sa famille que s'il divorce de Meghan »
"Je vis avec ma gueule" : Clara Luciani évoque sa solitude et sa revanche sur la vie
Louane évoque ses complexes : "C'est pas toujours facile de s'accepter"