Heroiks premier indépendant dans l’achat médias

Debouté, Alexandre

Le groupe présidé par Anthony Ravau chapeaute désormais My Media et Climat

Un an après avoir fédéré les deux boutiques de création publicitaire Business et Aubert Storch (ASAP), le groupe Heroiks consolide sa place de premier acteur indépendant de l’achat médias en France.

Son entité My Media, qui était déjà numéro un des agences après les majors de la publicité (Publicis, Havas, WPP, Omnicom, Dentsu…), s’adjoint une deuxième structure de taille significative réalisant 7,5 millions d’euros de marge brute pour un volume d’affaires de 700 millions d’euros. Elle naît de la fusion de Roik, l’agence spécialisée dans les campagnes Direct TV du groupe Heroiks, avec une autre agence indépendante, Climat Media Agency, dont Heroiks a pris le contrôle à 65 %. Avec une force de frappe de 1,7 milliard d’euros d’achat médias et l’objectif réaffirmé de peser sur les plannings des régies médias, l’ensemble consolidé My Media (2 milliard d’euros de volume d’affaires) et Climat se place juste au-dessus du volume d’affaires en France de Mediabrands, la branche médias d’Interpublic. Il a atteint l’an dernier une marge brute de 51 millions d’euros.

Publicité ciblée en télé

Fondé en 1993, Climat Media a doublé son chiffre d’affaires ces quatre dernières années. L’agence est dirigée par Anne-Cécile Castaldi, qui pilotera le nouvel ensemble sous la bannière Climat. Avec un effectif de 40 salariés, une expertise reconnue en télévision, digital et social media, Climat Media travaille pour quelques clients historiques comme Laforêt Immobilier ou Francine et a développé un portefeuille de comptes pour lesquels elle opère le mix TV-digital (Filorga, Mustella, plusieurs collectifs alimentaires…).

Roik s’est de son côté constitué une clientèle de «pure players» parmi lesquels BlaBlaCar et LaFourchette. My Media s’est taillé une réputation d’accompagnateur des marques en ligne sur le «off line» (TV, presse, radio…). L’agence fondée par Anthony Ravau, aujourd’hui président du groupe Heroiks, (...) Lire la suite sur Figaro.fr

La confiance dans les médias remonte
Les Français veulent des sujets sur la vie des gens et l’environnement
Le cinéma mondial bat tous les records
Netflix devra investir 25 % dans la création
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro