Hérault : cinq soignants d'un service de réanimation volés pendant leur service

·2 min de lecture
Le vol s'est produit dans le service de réanimation du CHU de Montpellier (Photo : PASCAL GUYOT/AFP via Getty Images)

Le CHU Lapeyronie de Montpellier a été le théâtre ce week-end d'un odieux méfait : cinq membres du personnel soignant se sont en effet faits voler leurs effets personnels, qui se trouvaient dans leurs casiers respectifs, pendant leurs heures de service.

Un acte prémédité particulièrement navrant dans le contexte actuel. Ce samedi 3 avril, cinq soignants du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Lapeyronie de Montpellier (Hérault) ont été victimes d'un vol sur leur lieu de travail, alors qu'ils étaient en fonction.

Selon le Midi Libre, les victimes sont deux aides-soignantes, deux infirmières et un infirmier-anesthésiste du département anesthésie et réanimation A de l'hôpital montpelliérain. Il s'agit donc de cinq soignants en première ligne face au Covid-19, de nombreuses personnes infectées par le coronavirus étant prises en charge dans leur service.

"Au début on a cru à une farce"

"On était en soins, quand une collègue s’est aperçue vers 9h qu’on lui avait volé son sac qui était dans son casier, raconte l'un de ces soignants, cité par le quotidien régional. Et puis mes autres collègues ont constaté la même chose. Mon sac avait disparu de mon bureau et une autre collègue qui avait posé le sien dans un sas ne l’avait plus non plus. Au début, on a cru à une farce."

Il s'agissait cependant, malheureusement, bien d'un vol. Et celui-ci avait visiblement été minutieusement préparé. "Quelqu’un est entré dans le service où il y a des malades sans éveiller notre attention, poursuit l'infirmier anesthésiste, toujours cité par le Midi Libre. C’était donc très bien organisé. Il faut pouvoir dissimuler les cinq sacs et il faut des badges pour entrer."

"Voilà comment certains nous remercient"

S'il ne s'agit malheureusement pas d'une première au sein de cet établissement hospitalier (le quotidien régional mentionne un vol de sac survenu il y a deux ans), ce cambriolage a logiquement créé un vif émoi, dans un contexte national difficile pour les personnels soignants, activement mobilisés pour lutter contre la pandémie de Covid-19 en dépit de moyens insuffisants.

"Voilà comment certains nous remercient, nous les soignants", s'indigne ainsi la source du Midi Libre qui affirme que le ou les voleurs lui ont dérobé "toute (sa) vie" en volant sa sacoche : "Mon PC portable, c’est mon bureau, il y a 15 ans de ma vie dedans !" Une plainte a évidemment été déposée par les victimes, qui espèrent désormais pouvoir bénéficier d'une aide pour faire renouveler leurs papiers dans les plus brefs délais.

Ce contenu peut également vous intéresser :