Hérault : ivre, il agresse une personne en fauteuil roulant à un arrêt de tramway

Une agression aussi gratuite que lâche à Montpellier (Photo : Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)

Interpellé dans la foulée, le suspect a été mis en examen et devait être jugé en comparution immédiate ce mercredi.

Un déchaînement de violence sur une personne vulnérable. Un homme âgé de 46 ans ans a été interpellé en état d'ébriété par la police à Montpellier (Hérault), dans la nuit du lundi 1er au mardi 2 août, après avoir agressé sans raison apparente un homme de 39 ans circulant en fauteuil roulant.

D'après les informations du Midi Libre, l'individu, qui se trouvait à bord d'une rame de tramway peu après minuit, a très mal vécu de devoir descendre plus tôt que prévu, "en raison d'un chantier temporaire". Ivre et dans un état d'énervement avancé, il s'en serait pris à une autre personne se trouvant à l'arrêt où il venait de descendre.

Il sort un couteau pour menacer sa victime handicapée

Après avoir "croisé son regard", selon le quotidien régional, le suspect aurait dans un premier temps agressé verbalement l'homme en fauteuil roulant, l'insultant "copieusement", avant de sortir un couteau de sa poche et de le menacer. Pour finir, alors que le trentenaire tentait de fuir, il lui aurait asséné "deux coups de poing au visage" avant de quitter les lieux précipitamment.

L'homme au fauteuil a immédiatement contacté Police Secours et a ensuite pu fournir des indications suffisamment claires aux forces de l'ordre pour que celles-ci puissent appréhender l'agresseur présumé sur une avenue, à quelques encablures du lieu de l'agression. Sur ce dernier, les policiers ont retrouvé le couteau avec lequel il avait menacé sa victime.

Mis en examen pour violences aggravées

Le suspect a ensuite tenté de nier les faits en garde à vue, évoquant une simple "altercation verbale", mais les images de vidéo-surveillance de l'arrêt de tramway ont suffi à apporter la preuve que des coups avaient bien été portés par le quadragénaire.

Mis en examen pour violences sur personne vulnérable, avec menace ou usage d'une arme et en état d'ivresse, celui-ci devait être jugé ce mercredi en comparution immédiate par le tribunal judiciaire de Montpellier. Il s'agirait selon les informations du Midi Libre d'un sans domicile fixe.

VIDÉO - Elisabeth Borne fustigée par l'opposition après son invitation à une femme en fauteuil à "reprendre une activité professionnelle"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles