Hérault : ivre et sans permis, elle vole la voiture de l'homme qui était en train de la ramener chez elle

La jeune femme a profité d'un arrêt du conducteur pour lui subtiliser son véhicule (Photo : Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)

La jeune femme, qui était accompagnée d'une amie, a été arrêtée par la police quelques minutes après les faits. Elle affirme avoir agi impulsivement par volonté de vengeance.

Un geste irréfléchi qui pourrait lui valoir une condamnation en justice. Une jeune femme âgée de 20 ans a été interpellée par la police dans la matinée du dimanche 15 janvier à Montpellier (Hérault), pour avoir dérobé la voiture d'un jeune homme âgé de 20 ans.

D'après les informations de Midi Libre, la suspecte avait rencontré la victime aux alentours de 7h du matin, alors qu'elle sortait de boîte de nuit avec une amie âgée de 21 ans. Désirant rentrer chez elles, mais ne disposant pas de moyen de locomotion, les deux jeunes femmes auraient demandé à cet automobiliste s'il pouvait les ramener.

Elle profite d'un arrêt à l'épicerie pour s'enfuir avec la voiture

L'individu aurait accepté, mais se serait ensuite arrêté un peu plus loin, pour "acheter de l'alcool dans une épicerie de nuit". C'est à ce moment que la plus jeune des deux jeunes femmes se serait mise au volant et, profitant du fait que les clés étaient restées sur le contact, aurait démarré le véhicule avant de s'enfuir.

Prévenue par la victime du vol, la police a rapidement retrouvé la trace des deux fuyardes, qui ont été arrêtées avant 8h du matin. Les forces de l'ordre ont alors pu constater que la suspecte était non seulement ivre (avec une alcoolémie mesurée à 1,04 g/L de sang), mais aussi qu'elle n'avait pas de permis de conduire valable.

Des versions des faits opposées

Alors qu'aucun chef de prévention n'a été retenu contre son amie, libérée dans la foulée, l'opiniâtre voleuse devrait être poursuivie pour avoir subtilisé le véhicule, ainsi que pour avoir conduit sans permis et sous l'emprise de l'alcool. À ce stade de l'enquête, cependant, les policiers doivent composer avec les versions des faits opposées de la suspecte et de la victime.

La jeune femme assure ainsi avoir volé la voiture du jeune homme "pour se venger" du comportement de l'automobiliste. D'après Midi Libre, elle a en effet affirmé aux enquêteurs que ce dernier leur avait proposé de les raccompagner "à condition qu'elles lui fassent une petite gâterie", avant de leur dire "qu'il s'agissait là d'une blague grivoise". Pour sa part, le jeune homme soutient au contraire que ce sont les deux jeunes femmes qui lui ont "proposé de lui faire quelques petites faveurs" et qu'il a refusé.

VIDÉO - Alcoolisme au féminin : une maladie encore taboue