Henry Cavill pressenti pour jouer dans le reboot de "Highlander"

·2 min de lecture
L'acteur britannique Henry Cavill en juillet 2018. - Alex Edelman - AFP
L'acteur britannique Henry Cavill en juillet 2018. - Alex Edelman - AFP

Super-héros, sorceleur... et bientôt immortel, Henry Cavill a décidément toutes les qualité. L'acteur britannique est pressenti, selon le Hollywood Reporter, pour jouer dans le reboot de Highlander. On ne sait pas encore s'il reprendrait le rôle de Connor McLeod ou interpréterait un autre personnage.

Après s'être illustré sous la cape de Superman, avec l'épée du Sorceleur, ou la casquette de Sherlock Holmes dans Enola Holmes, Henry Cavill pourrait donc revêtir le kilt et combattre les autres immortels.

Depuis plus de quatre ans dans les cartons

Voilà déjà plus de quatre ans que le projet est dans les cartons. En janvier 2019, Chad Stahelski , réalisateur de la trilogie John Wick, avait ainsi indiqué travailler à ce reboot depuis deux ans.

"Je suis un très grand fan de la franchise depuis que je l'ai vue au lycée", avait ainsi déclaré le cinéaste au Hollywood Reporter. "Tous ces grands thèmes que sont l'immortalité, l'amour et l'identité, enveloppés dans une mythologie si haute en couleur. Je ne vois pas de meilleure franchise pour donner l'occasion de créer des personnages intéressants, des thèmes mythiques et des scènes d'actions."

Highlander, dont le premier volet - devenu culte - mettait en scène Christophe Lambert et Sean Connery, est sorti en 1986. Tous deux campaient des immortels au XVIe siècle, puis dans les années 1980. Le groupe Queen avait signé la bande originale. Deux autres films ont suivi, l'un en 1991 (Highlander, le retour ou Highlander II: The Quickening, en VO), et en 1994 (Highlander III: The Sorcerer).

Une franchise

Chad Stahelski ambitionne lui aussi de relancer une franchise, avec plusieurs volets, comme il l'avait expliqué en 2019.

"Nous essayons de trouver le meilleur moyen de ne pas merder. Et de ne pas tout mettre dans un film d'1h45. Comme 'il ne peut en rester qu'un', si vous tuez tout le monde dans le premier film, ce sera difficile de faire les suites. Donc nous essayons d'imager une œuvre qui nous laisserait plus de temps pour développer la mythologie et voir les meilleurs personnages."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles