Alerte canicule: le Hellfest conseille à tout le monde de boire de l'eau (et c'est très sérieux)

Des festivaliers au Hellfest, en 2014. (Photo: Stephane Mahe via Reuters)
Des festivaliers au Hellfest, en 2014. (Photo: Stephane Mahe via Reuters)

Des festivaliers au Hellfest, en 2014. (Photo: Stephane Mahe via Reuters)

APER’EAU - C’est l’heure du grand retour, et dans des conditions intenses. Après deux annulations successives, pour cause de Covid et de confinements, le Hellfest, le plus gros festival de France dédié à la musique métal, ouvre ses portes vendredi 17 juin. Et ce dans des conditions potentiellement très difficiles pour les festivaliers, en raison de la chaleur: douze départements français viennent d’être placés en alerte rouge canicule.

Dans la ville de Clisson, en Loire-Atlantique, un département qui vient de passer en vigilance orange canicule et où se tient la première partie du festival jusqu’au dimanche 19 juin, les températures pourront grimper jusqu’à 39 degrés samedi après-midi.

De quoi choper une énorme suée ou de se déshydrater complètement avant d’avoir la chance de voir Sepultura et Deep Purple, qui comptent parmi les têtes d’affiche cette journée-là.

La météo prévue à Clisson, ville du Hellfest, du 17 au dimanche 19 juin. (Photo: Meteo France)
La météo prévue à Clisson, ville du Hellfest, du 17 au dimanche 19 juin. (Photo: Meteo France)

La météo prévue à Clisson, ville du Hellfest, du 17 au dimanche 19 juin. (Photo: Meteo France)

Gourdes et bouteilles vides autorisées

Ces températures sont de nature à générer de nombreux malaises, alors que 60.000 personnes sont attendues chaque jour, en moyenne, devant des scènes de concert en plein air et sans points d’ombre immédiats.

La préfecture de Loire-Atlantique a d’ores et déjà prévenu qu’une “attention particulière” sera portée sur le festival pour cette raison. Elle a conseillé également aux festivaliers de “boire régulièrement de l’eau” et “d’éviter de boire de l’alcool”, indique Ouest-France.

Résultat : le Hellfest a officiellement annoncé, ce jeudi, qu’il changeait ses règles concernant la consommation d’eau sur le site. Jusqu’ici interdites dans la “zone concert” du festival, c’est-à-dire devant les scènes, les “gourdes” et “bouteilles en plastique” sont désormais autorisées partout - mais avec “uniquement de l’eau ou boisson non alcoolisées” à l’intérieur.

La précision est d’importance : en 2019, ce sont 440 000 litres de bière qui ont été consommées pendant les quatre jours du festival, soit environ 880 000 pintes, précisait Ouest-France.

Des autorisations spéciales qui pourront permettre à tous les participants de boire régulièrement de l’eau partout, alors que des robinets pour remplir ses bouteilles ou ses verres sont disséminés sur le site du festival.

L’organisateur du Hellfest, Ben Barbaud, expliquait dès mardi à France 3 que “l’hydratation” sera une question “importante” pour ces premiers jours.“Les chaleurs suffocantes vont nous amener à être en relation permanente avec les services de secours et les pompiers. Le public sera arrosé régulièrement”, expliquait-il.

A voir aussi sur Le HuffPost : Au Hellfest, les festivaliers ont bu 440.000 litres de bière

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles