Helena Noguerra harcelée à l'adolescence, elle raconte sa "souffrance"

·2 min de lecture

Invitée lundi sur le plateau de «C à vous», Helena Noguerra s'est remémoré ses années scolaires, évoquant la «souffrance» endurée alors qu'elle était victime de harcèlement.

A l'affiche de la mini-série TF1 «Le Remplaçant» au côté de JoeyStarr, Helena Noguerra était lundi 12 avril 2021 sur le plateau de l'émission d'Anne-Elisabeth Lemoine «C à vous» sur France 5 pour en assurer la promotion. L'occasion pour elle d'évoquer ses années adolescentes et les mauvais traitements qu'elle a endurés à l'école.

Dans les années 1980, Helena Noguerra avait quitté le circuit scolaire avant la fin du lycée pour se lancer dans une carrière de mannequin, puis de chanteuse. «Vous dites quelquefois que vous êtes bac -3, ça vous a forgée ou ça vous a pesé ?», a demandé Pierre Lescure. «D'être bac -3, non ce n'est pas un poids du tout. Mais j'avais quand même une passion pour l'école. J'ai une passion pour les professeurs, j'ai beaucoup aimé y aller. J'ai quitté l'école non pas pour l'école en soi mais parce que j'y étais malheureuse comme jeune femme... Aujourd'hui on dirait harcelée, sauf qu'à l'époque je ne savais pas que c'était ça, mais je n'y étais pas bien», a-t-elle déclaré, admettant qu'elle a «profité de la première occasion (qui lui était) offerte» pour en sortir.

"Je suis partie sans savoir à quoi j'échappais, mais j'avais besoin d'en échapper"

Anne-Elisabeth Lemoine lui a alors demandé de préciser ce qui lui était arrivé. «Je n'étais pas dans les gamines aimées. Les garçons m'aimaient trop, et les filles ne m'aimaient pas, donc ce n'était pas bien, ce n'était pas très agréable. Je pense qu'aujourd'hui on aurait mis des mots là-dessus, peut-être une souffrance, moi je suis partie sans savoir à quoi j'échappais, mais j'avais besoin d'en échapper. Mais en tout cas j'avais beaucoup de respect pour les profs, j'en ai toujours, et je trouve que l'école c'est très bon», a-t-elle conclu.

A lire aussi :


Lire la suite sur Paris Match