Hayange: Moreno va "travailler avec l'Intérieur et la Justice pour comprendre ce qui a pu dysfonctionner"

·2 min de lecture

Une femme de 22 ans a été tuée de plusieurs coups de couteau en pleine rue ce lundi matin en Moselle. Son compagnon de 23 ans, qui avait d'abord pris la fuite, a été arrêté et placé en garde à vue.

Élisabeth Moreno a confirmé, ce mardi, sur BFMTV, la tenue d'une commission d'enquête dans le cadre de l'assassinat d'une femme de 22 ans, en pleine rue, lundi matin, à Hayange en Moselle

"De la même manière que tout notre pays a été en grande émotion lors du décès de Chahinez, celui-ci aussi va occuper toute notre attention et nous allons travailler avec les ministères de l'Intérieur et de la Justice pour comprendre ce qui a pu dysfonctionner et ce qui a pu de nouveau faire perdre la vie à une femme qui est morte juste parce qu'elle est une femme, et par un homme qui n'a pas accepté qu'elle décide de le quitter", a expliqué la ministre chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes.

Parmi les différentes mesures prises lors du le Grenelle des violences conjugales en 2019, l'une "demande à ce qu'à chaque fois qu'il y a un féminicide, il y ait une analyse précise de la situation pour que nous comprenions ce qui n'a pas fonctionné et ce cas-là n'y échappera pas", a-t-elle précisé. 

Une jeune femme a été tuée de plusieurs coups de couteau lundi matin au beau milieu d'une rue située près de son domicile d'Hayange (Moselle). Son compagnon, qui était en fuite, a été arrêté puis placé en garde à vue lundi pour "meurtre sur conjoint", dans le courant de l'après-midi. 

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles