Le Havre : l’histoire oubliée de Jules Durand, un docker condamné à mort

C'est l'une des plus grandes erreurs judiciaires du XXe siècle. Jules Durand, docker charbonnier syndicaliste, travaille sur les quais du port du Havre (Seine-Maritime), parmi 600 travailleurs. En 1910, les ouvriers décident de faire grève pour réclamer des douches. Jules Durand prend la tête du mouvement. “C’est un meneur, il faut trouver le moyen pour qu’il n’existe plus. Se débarrasser de Durand, c’est faire arrêter la grève”, explique Pierre Lebas, militant CGT. Alors qu’un contremaître est retrouvé mort sur le quai, Jules Durand est accusé. Jugé à Rouen, il est condamné à mort. Un innocent condamné Un procès bâclé, sans preuves, selon Marc Hédrich, auteur d’un livre sur le sujet : “Tout repose sur dix témoignages d’ouvriers charbonniers qui ont été soudoyés.” Huit ans après son procès, Jules Durand est innocenté. Il meurt dans un asile psychiatrique, traumatisé par l’affaire. Aujourd’hui encore, la mémoire de Jules Durand est préservée chez les dockers. Ce dernier est considéré comme un martyr.