Le Havre : une employée de McDonald's licenciée après avoir dénoncé un harcèlement sexuel

·1 min de lecture

Une salariée d'un McDonald's du Havre (Seine-Maritime), qui avait dénoncé des faits de harcèlement et d'agression sexuels, avant d'être licenciée, va saisir les prud'hommes.

Une salariée d'un McDonald's du Havre (Seine-Maritime), qui avait dénoncé des faits de harcèlement et d'agression sexuels, avant d'être licenciée, va saisir les prud'hommes, a-t-on appris vendredi auprès de l'intéressée.

Mathilde, 21 ans, affirme avoir été victime de harcèlement sexuel de la part d'un salarié, aujourd'hui délégué du personnel. "Il me disait : 't'as un beau petit cul' quand je passais en cuisine, posait des questions sur ma vie sexuelle (...)", raconte-t-elle à l'AFP. La jeune femme se plaint auprès du directeur adjoint et le harcèlement cesse. Quand d'autres salariées se plaignent à leur tour en 2019, il est mis à pied pendant huit jours, mais selon Mathilde "son comportement ne cesse pas". Un encadrant du même restaurant, depuis licencié, est également accusé de harcèlement et d'attouchements sexuels.

En cause : un "like" sur Facebook

Le 24 octobre, la jeune femme se met en grève avec quinze autres collègues pour protester contre ces agissements. Interrogée, la direction du restaurant, qui rappelle sa "détermination à lutter contre toutes les formes de harcèlement", a indiqué avoir lancé une enquête interne qui a "confirmé un certain nombre de comportements relevant du harcèlement sexuel" et que "des procédures disciplinaires ont immédiatement été engagées". "Un licenciement a d'ores et déjà été prononcé et une seconde procédure est en attente d'autorisation par l'inspection du travail", explique-t-elle dans un communiqué.

Mathilde reçoit le 19 décembre une ...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :