Hauts-de-Seine : les balcons menacent de s'effondrer, le bailleur ne prévoit pas de travaux

·1 min de lecture

Les habitants de la Résidence La Sablière, à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) vivent dans la peur depuis le mois de septembre. Comme le rapporte Le Parisien, une cinquantaine de balcons de cet immeuble, bâti dans les années 1930, sont condamnés. Les fissures s’étirent et s’agrandissent de semaine en semaine et les locataires craignent pour leur sécurité. Aussi, une cinquantaine d’entre eux ont contacté la Ville et leur bailleur, ICF Habitat, pour les alerter sur l’ "état préoccupant" de leurs logements. Mais la réponse de ce dernier ne les a pas rassurés, loin de là.

Selon le bailleur, peut-on lire dans les colonnes de nos confrères, "il n’y a aucun danger grave et imminent". Aussi, seul un chantier en janvier 2022 est à prévoir, malgré la demande des résidents qui ont réclamé "des travaux rapides" et "une solution de relogement". En se basant sur une expertise réalisée par la société Structure et réhabilitation, le bailleur a toutefois accepté la mise en place d’étais pour freiner leur délabrement.

Mais, interrogée par le site Actu.fr, Sonia Imchal, une locataire, fait savoir que "les étais bougent régulièrement" et ne lui permettent pas de se sentir "en sécurité". Elle déclare d’ailleurs qu’elle saisira le tribunal sous deux mois, si le bailleur n’agit pas. Car attendre 2022 ne semble pas suffisamment rassurant pour une partie des habitants. Selon une locataire interrogée par Le Parisien, les problèmes d’étanchéité des balcons remontent à bien longtemps : autour de 2012. L’une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'incroyable offre des Maldives pour faire revenir les touristes
Près d'Arles, la plus grosse saisie de cannabis en France depuis trois ans
Un trafic de farine démantelé dans le Tarn
Covid-19 : les mesures de freinage produisent leurs premiers effets
Face à une dette colossale, l’Italie fait le pari d’une croissance “très forte”