Ces hauts fonctionnaires qui pantouflent à prix d'or

·1 min de lecture

Le journaliste Vincent Jauvert a enquêté sur l'une des pratiques les mieux établies de la République : le pantouflage.

Depuis 2017, plus de 40 conseillers ministériels ont démissionné pour rejoindre le privé. Un chiffre record qui a convaincu l’auteur de ce livre de se pencher sur les lucratifs allers-retours des fonctionnaires et élus entre public et privé. Ces « pantouflages » qui se multiplient attestent de relations étroites entre la classe politique, la haute administration et les décideurs économiques. Apparu, Bussereau, Védrine, Cazeneuve, Sapin ont ainsi profité, comme d’autres, de la souplesse du système.

Lire aussi:"Noblesse d’État" : ces six-cent hauts fonctionnaires mieux payés que Macron

Le journaliste Vincent Jauvert rappelle que Macron et Philippe sont eux-mêmes des pantouflards de luxe. Il s’interroge sur la déontologie de ces hauts fonctionnaires devenus lobbyistes, avocats ou banquiers d’affaires : « Cette perméabilité entre deux univers aux logiques contraires est-elle saine ? Le moment n’est-il pas, enfin, venu d’instaurer des règles strictes et transparentes qui permettraient de lever les soupçons de ceux qui reprochent à nos élites de se servir avant de servir l’intérêt général ? » Une suspicion qui, note Jauvert, « fait le lit du populisme ».

51hPr2E0loL
51hPr2E0loL

« LES VORACES », DE VINCENT JAUVERT, ÉD. ROBERT LAFFONT.


Retrouvez cet article sur Paris Match