Hauts fonctionnaires mieux rémunérés qu’Emmanuel Macron : combien sont-ils à Bercy ?

Le gouvernement a profité d’une récente question écrite du député José Evrard, pour donner quelques précisions utiles sur les rémunérations des hauts fonctionnaires du Ministère de l’Economie et des finances.

Le gouvernement lève un coin du voile sur les rémunérations du ministère de l’Economie et des finances, longtemps classées confidentielles. Le 8 juillet dernier, le ministre de l’Action et des comptes publics Gérald Darmanin a donné suite à une question du député non-inscrit José Evrard à ce sujet. Repérée par nos confrères de La Lettre A, la réponse gouvernementale confirme que plusieurs dizaines de cadres perçoivent une rémunération supérieure à celle du président de la République Emmanuel Macron - soit 15.140 euros bruts par mois - comme le journaliste Vincent Jauvert l’avait déjà révélé.

A Bercy, ces hauts fonctionnaires privilégiés seraient même au nombre de 170 environ, selon le gouvernement, qui reconnaît en creux que sur un mois donné, l’estimation peut être revue à la hausse par la prise en compte d’agents “ayant perçu des sommes élevées une seule fois dans l’année et non de manière pérenne”. “Il s’agit notamment de régularisations et non de rémunérations mensuelles récurrentes”, insiste Gérald Darmanin, dans sa réponse au député. Les primes, versées par le ministère de l’Economie et des finances aux agents, peuvent également permettre à certains de dépasser momentanément les 15.140 euros bruts mensuels de rémunération du président de la République, sans pour autant faire partie du “club des 170”.

Un salaire moyen de 2.438 euros net mensuel

Si d’aucuns jugent ces rémunérations choquantes - d’autant qu’une partie d’entre elles dépassent le plafond prévu par la grille de la fonction publique - le gouvernement tient à rappeler que seule une infime partie des 138.000 agents de Bercy - payés en moyenne 2.438 euros nets par mois en 2018 - peuvent y prétendre. Par ailleurs, indique Gérald Darmanin, les très hautes rémunérations concernent “essentiellement des agents en poste à l’étranger ainsi que des directeurs d’administration centrale et d’administrateurs généraux des finances publiques exerçant d’importantes responsabilités”, qui peuvent parfois eux-mêmes gérer

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les fonctionnaires sont-ils vraiment si privilégiés ?
Les Fonctionnaires sont-ils vraiment si privilégiés ?
Bercy se dote d'une "police fiscale" pour mieux lutter contre la fraude
Au travail, certains changements sont-ils impossibles ?
MyHeritage, 23andMe : les tests ADN en ligne sont-ils fiables ?