Les hauts et bas du marché créent des opportunités

Dans ses projections pour 2022-2024, la Banque de France a revu en baisse ses prévisions. Pour l'année en cours, elle table désormais sur une croissance de 2,3%, contre une fourchette comprise entre 2,8% et 3,4% à la mi-mars. Si l'on y ajoute une hausse des prix à la consommation de 5,6% et une baisse moyenne du pouvoir d'achat de 1%, le paysage n'est guère réjouissant. C'est justement l'une des raisons pour lesquelles les investisseurs reviennent sur les marchés. Car, dans la mesure où les risques d'une éventuelle récession se font jour notamment aux Etats-Unis (l'indice de confiance de l'université du Michigan a chuté plus que prévu en juin), ils estiment que le rythme de relèvement des taux d'intérêt par les banques centrales et par la Réserve fédérale en particulier sera moins soutenu. Dans ce contexte, les valeurs de technologie ou de biotechnologie ont repris de l'altitude, comme Valneva, en tête du palmarès du SBF 120, avec un gain de 59% sur la semaine, stimulé par son accord avec Pfizer. Voici nos conseils sur 17 valeurs Aurea Profitant à plein du contexte porteur, Aurea affiche des performances de haute volée. Au premier trimestre, ses facturations ont atteint 73,8 millions d’euros, en hausse de 34% à données comparables. L’environnement devrait rester favorable. Selon les prévisions de la Banque mondiale, les cours des métaux demeureront à des niveaux historiquement élevés jusqu’à la fin 2024. Mais une décrue est à venir dès 2023. Par ailleurs, le manque de visibilité lié à la guerre en Ukraine incite à la prudence. En bonne gestion de votre portefeuille, prenez vos bénéfices. Vendez Bolloré Les voyants sont au vert pour le conglomérat de l'homme d'affaires. Son chiffre d'affaires du premier trimestre a progressé de 33%, et la cession attendue d'ici le premier trimestre 2023 des activités de logistique en Afrique va renforcer ses marges de manœuvre Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles